Que faire de ses vêtements quand on fait du yoyo avec son poids?

FAUT-IL GARDER OU JETER LES VÊTEMENTS DEVENUS TROP PETITS?

Vous avez eu un doute en enfilant votre veste. Vous vous sentiez un peu serré.e à l’étroit et gêné.e dans vos mouvements.

Mais là, devant votre reflet, c’est flagrant : elle c’est trop juste au niveau des bras et vos épaules ressortent bizarrement.

C’est un constat d’échec. Vous avez cru y arriver mais vous avez repris du poids, la preuve : cette veste qui l’hiver dernier encore, vous allait si bien 

Il faut vous rendre à l’évidence vous allez devoir acheter d’autres vêtements plus grands, mais en attendant il va bien falloir trouver quelque chose à vous mettre. 

Votre journée n’a pas démarré sous les meilleures auspices, c’est le moins que l’on puisse dire !

Déçu.e et les larmes au bord des cils, vous vous dirigez vers votre penderie pour chercher une veste qui pourrait vous aller, et aller avec la tenue que vous aviez choisie ce matin. 

Vous avez tellement de vêtements de tailles différentes que vous avez l’impression que vous pourriez ouvrir une boutique, sauf qu’ils ne vous vont plus pour la plupart.

Mais alors que faut-il en faire de ces vêtements qui ne vous vont plus ? Faut-il s’en débarrasser comme on l’entend ou le lit souvent ?

Je vais vous donner mon point de vue et j’espère qu’il vous aidera à y voir plus clair.

Carreau de ciment Rose-Taupe

Jeter ses vêtements trop petits ne doit pas être automatique

Je pense que ce conseil qui est donné est donné par des gens qui n’ont pas de problème de poids particulier à d’autres personnes n’ayant pas de problèmes de poids particuliers. Outre peut-être une évolution normale de leur corps : on peut ne pas avoir la même morphologie à 20 ans qu’à 40 ou 50 ans.

 Dans ce cas-ci, effectivement on peut penser que cela n’a pas beaucoup de sens de garder ses anciens vêtements devenus inadaptés  à une silhouette dont on est par ailleurs satisfait ou que l’on sait, à défaut, que l’on ne pourra pas changer.

 Mais que penser de ce conseil pour ceux qui sont en lutte permanente avec leur  poids ? 

 Parce que c’est ça la spécificité de l’effet yoyo ! On a pris un peu de poids on fait un régime on perd du poids puis on le reprend, en général beaucoup plus et on ne s’arrête pas car on passe par des phases de  perte de poids et des phases de prise de poids qui peuvent parfois durer longtemps.  

 Il faut bien comprendre que c’est une lutte permanente, tant que l’on n’est pas satisfait de sa silhouette et tant qu’on aura un espoir de la rendre conforme à ses attentes, on recommencera à chercher à mincir, même si pour le moment on est dans la phase de prise de poids. 

 Ce n’est jamais une affaire classée, cette histoire de poids.

Dans ce contexte je trouve que le conseil de jeter ses vêtements trop petits est complètement « à côté de la plaque » si vous me passez l’expression.

Pourquoi ?

 Pour 2 raisons.

un coût économique

La première c’est l’aspect économique. Vous vous en êtes rendu.e.s compte, en France quand on dépasse le 44 ou le 46,  il n’est plus possible de se fournir dans les magasins « normaux » et chez les marques abordables. Il faut se tourner vers des marques spéciales et très vite le prix des vêtements grimpe sans qu’il y ait nécessairement une augmentation de la qualité. 

Je n’ai pas d’étude à ce sujet mais il y a un net surcoût, (si vous avez des informations sur ce point n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires, ce sera très intéressant) dont je ne sais s’il est justifié par le surplus de tissus ou par le fait qu’il faille des patrons spéciaux….

De plus quand cela fait longtemps que cela dure, cela peut faire réellement beaucoup de vêtements, et ces vêtements peuvent n’avoir pas été beaucoup portés donc être en très bon état.

un coût psychologique

La seconde raison est d’ordre psychologique. Que représentent ces vêtements pour celles et ceux qui sont en guerre avec leurs silhouette ?

Ils représentent beaucoup, ils représentent l’espoir que vous entretenez de retrouver cette silhouette avec laquelle vous vous sentez bien, vous vous sentez vous-même. Il peut s’agir de vêtements que vous avez portés et qui ne vous vont plus mais également des vêtements que vous avez achetés en sachant qu’ils ne vous allaient pas pour vous motiver à perdre du poids par exemple.

 Vous débarrasser de ces vêtements c’est donc en quelque sorte faire le deuil de votre espoir de mincir, de retrouver votre identité profonde. Qui peut demander cela à quelqu’un ? Sérieusement ?

 Vous l’aurez compris je pense, pour moi,  vendre, donner, recycler ou jeter les vêtements qui ne vous vont plus ne doit pas être automatique.

mais il est difficile de tout garder...

Mais cela ne veut pas dire qu’il faut tout garder non plus, car vous pouvez avoir besoin de place, s’il faut que vous renouveliez votre garde-robe entièrement. Et il faut privilégier le fait de vous sentir bien dans votre nouvelle silhouette or le fait d’avoir trop peu de vêtements à se mettre est réellement un facteur de stress et de mal-être.

 Mais alors comment faire le tri en pratique quand on est victime de l’effet yoyo ?

trier les vêtements trop petits, oui, mais en se posant la bonne question...

J’ai écrit récemment un article sur comment optimiser sa garde-robe, et dans laquelle j’aborde le tri des vêtements et quels critères prendre en compte. Comme je voulais prendre le temps de traiter ce sujet complètement, je n’en ai pas parlé dans l’autre article pour lui consacrer un article entier.

Après vous être assuré.e de l’état des vêtements prenez vos vêtements un par un et demandez-vous simplement pour chacun d’eux :

Si là, maintenant, je pouvais rentrer dans ce vêtement est-ce que je le porterais ?

Passée l’euphorie du « Je peux rentrer dedans !  » (avec danse et cris de joie) est-ce qu’il me ferait plaisir, encore aujourd’hui ? Ou bien est-ce que je ne préfèrerais pas plutôt un vêtement plus…. à vous de voir si quelque chose vous vient à l’esprit.

Matière, couleur, motif… il peut y avoir mille et une raisons de vouloir un autre vêtement.

Après tout c’était peut-être un mauvais achat dont vous ne serez pas fâchée de vous débarrasser.

Essayez le plus possible de vous détacher de votre désir de rentrer dedans. C’est certes un énooooorrrrrme attrait, mais ce sera le cas aussi de tous les vêtements que vous trouverez en magasin dans votre nouvelle taille.

Si vous répondez oui à cette question, c’est parfait. Vous aviez peut-être une perle, un vêtement de grande qualité, un vêtement intemporel et qui est un pilier de votre style. Alors gardez-le, mais pas dans votre penderie où il vous encombrerait.

Réservez un espace de stockage moins accessible (par exemple sous votre lit dans une boîte) pour les y mettre et classez-les par taille. En mettant en dessous la taille la plus petite et sur le dessus la plus grande. Ainsi quand vous aurez perdu du poids vous pourrez vérifier tout de suite si vous avez des vêtements qui vous vont.

Vous pourrez tranquillement vous débarrasser de ceux qui n’ont pas passé le test.

Et lorsque vous êtes en phase de perte de poids, que faire des vêtements trop grands ?

A priori, à moins que vous ayez à prendre du poids parce que vous être trop maigre, auquel cas vous inversez les paragraphes, il n’y a pas le même côté  nostalgique. Vous n’aurez aucun regret à vous en débarrasser.

Sauf si vous êtes déjà passé.e par là, si vous oscillez dans une fourchette de poids et vous savez que statistiquement vous avez toutes les chances (ou plutôt risques) d’y revenir.

 Ici ce sera purement une considération économique. Car même si les vêtements vous plaisent en eux mêmes, ils sont porteurs d’un message négatif. Certes ils coûtent cher, mais les garder n’est-ce pas vous condamner à ne pas rester mince ?

A vous de voir, je ne peux vous donner de conseils, si ce n’est de vous protéger vous et votre estime de vous.

Si vous les gardez, cachez-les bien ! 

Carreau de ciment Taupe-Rose

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright Une maison qui donne des ailes | Mentions légales | Cookies |