Comment optimiser votre garde-robe

(pour avoir toujours quelque chose à vous mettre...) 1/2

7h56, le bruit métallique des cintres qui s’entrechoquent dans la penderie s’intensifie. Alice  essaie de garder son calme et de ne pas se laisser envahir par l’énervement. Cela fait 20 minutes au moins qu’elle passe en revue ses vêtements les uns après les autres à la recherche de la tenue qu’elle va bien pouvoir mettre ce matin à cette réunion où elle doit prendre la parole pour présenter son projet.

« Je n’ai vraiment rien à me mettre » soupire-t-elle alors qu’elle regarde sans conviction une blouse à fleurs jaunes et grises.

Son mari la regarde, lève les yeux au ciel « Comment peux-tu dire ça, alors que ta penderie déborde ? »

Cela vous parle ?

Quand on a « rien à se mettre », ce n’est pas que l’on n’a pas assez de vêtements dans son armoire. C’est plutôt que l’on n’a pas assez de vêtements que l’on aime porter et qu’on ne  sait pas comment les associer entre eux pour composer des tenues.

Mais la bonne nouvelle c’est que toute garde-robe peut être optimisée, afin que vous trouviez tous les matins une tenue adaptée à votre journée, qui vous ira et dans laquelle vous vous sentirez bien. Sans réfléchir des heures. Sans larmes. Avec plaisir.

Allora, andiamo !

D’abord faisons le point sur ce que vous avez dans votre penderie.

I - TRI DE VOTRE PENDERIE

Il est temps de vous confronter à la réalité de votre penderie. 

C’est peut-être un moment que vous redoutez car vous avez peur de faire une  bêtise et de vous retrouver sans rien à vous mettre sur le dos, comme Louise l’héroïne d’un livre que j’ai lu il y a longtemps :

« Des perles de transpiration courent le long de mon visage et, dans mon armoire vide, les cintres s’entrechoquent comme des carillons à vent. J’attache les bords des sacs ensemble et je les abandonne dans la poubelle à l’arrière de l’immeuble. 

Il fait sombre ; je me sens comme une criminelle détruisant les preuves d’un crime particulièrement sanglant. Finalement, je m’assieds devant ma penderie presque vide et observe le résultat de tous ces efforts. Une chemise Oxford rose pâle se balance sur la tringle, une seule jupe noire, une robe chasuble moulante bleu marine. Sur le sol devant moi, une petite pile de sous-vêtements tout juste mettables.

C’est tout. C’est maintenant la base de ma nouvelle garde-robe, ma nouvelle identité et ma nouvelle vie. » 

Kathleen Tessaro, Elegance (traduction personnelle)

Ne vous inquiétez pas, il vous restera peut-être plus de vêtements…😉

Il va falloir passer au crible tous vos vêtements, y compris les chaussures, quel que soit l’endroit où ils sont stockés (armoire, tiroirs sous le lit, cave…) Vous n’êtes pas obligée de tout faire en une fois, mais prévoyez au moins 3 heures à chaque fois.

Installez-vous près d’un miroir, si possible en pied et prenez une chaise pour déposer les vêtements à trier, car vous allez vider votre armoire. En une ou plusieurs fois peu importe mais en assurant de bien séparer ce que vous gardez de ce qui n’a pas été trié.

Et maintenant que vous êtes installée, essayez vos vêtements l’un après l’autre. Bougez dedans, tournez sur vous même admirez-vous comme vous le feriez si vous étiez dans une cabine d’essayage. 

Les regarder dans votre penderie alors qu’ils sont sagement pendus sur leur cintre ne suffit pas, les toucher non plus : vous pouvez adorer un vêtement sur cintre, aimer le toucher du tissu et être quand-même  déçue lorsque vous l’essayez.

Vous êtes prête ?

Il vous suffit ensuite de répondre à ces 3 questions, et pas une de plus. L’ordre importe peu dans la mesure où vous devez vous débarrasser du vêtement au premier non que vous rencontrez.

Cependant si la 3ème question vous semble plus facile commencez par elle.

Ces trois questions les voici :  

  • est-ce que cela vous va ?
  • est-ce que cela vous plaît?
  • est-ce que c’est en bon état ? 

Voyons cela plus en détail.

1 - EST-CE QUE CELA VOUS VA ?

Un vêtement qui vous va bien est un vêtement qui flatte votre silhouette et dont la couleur s’harmonise avec votre teint. Je ne le savais pas, mais depuis que j’ai bénéficié d’une séance de colorimétrie, j’ai pu réaliser qu’il y a des couleurs qui vous illuminent le visage et d’autres qui le rendent plus terne. 

A la longue on connaît les couleurs à privilégier et celles à fuir. Idem pour les coupes de vêtements.

Pour cela le vêtement ne doit être ni trop grand, ni trop petit. Vous devez vous y sentir à l’aise (c’est-à-dire pouvoir lever les bras en hauteur et vous étreindre avec vos propres bras sans que le dos du vêtement se déchire ou baille).

Si  vous avez un doute prenez-vous en photo et demandez leur avis à ceux que vous connaissez.

Demandez-vous également,  s’il peut être modifié pour vous aller. Par exemple un vêtement trop grand peut être remis à votre taille. De même si la couleur ne vous va pas, vous pouvez toujours essayer de le teindre, car sur certains tissus cela marche très bien. Mais ne passez à l’action que si les autres critères sont également remplis.

2 - EST-CE QUE CELA VOUS PLAÎT ?

Ce n’est pas parce qu’un vêtement vous va qu’il vous plaît (et inversement). Vous pouvez trouver que ce n’est pas votre style, ou qu’il n’est pas confortable. Peut-être que vous n’aimez pas la matière, la longueur… 

Si ce n’est pas un coup de cœur vous allez rechigner à le porter.

S’il vous plaît vous le savez tout de suite, « Lui je l’adore! ». Je viens d’acheter un sweat-shirt à ma petite dernière et elle veut le porter tout le temps, elle ne l’oublie pas à l’école si elle l’a enlevé, c’est tout juste si elle ne veut pas dormir avec.

C’est cet effet là que vous recherchez. Le genre de vêtement qui, s’il remplissait les 2 autres critères, vous rachèteriez immédiatement en cas de perte.

3- EST-CE QUE C'EST EN BON ÉTAT ?

Même les vêtements de bonne qualité s’usent, c’est normal. 

Par bon état j’entends qu’il ne doit pas :

  • être déformé, 
  • (trop) boulocher, 
  • avoir un trou ou un accroc,
  • être décoloré,
  • être élimé

Les chaussures ne doivent pas être déformées, le cuir, notamment sur le bout, doit être en bon état et non râpé, et la semelle bien collée. 

Si une pièce présente un défaut non (économiquement) réparable vous ne la remettrez probablement pas, sauf peut-être chez vous ou pour le bricolage/jardinage.

Si le défaut est réparable, en revanche, comme un bouton décousu ou un ourlet défait  mettez-le de côté en attendant qu’il soit réparé.

Voilà, c’est tout !

4 - CE QUI NE DEVRAIT PAS ENTRER EN LIGNE DE COMPTE...

Vous ne me croyez pas ?

C’est vrai que vous avez peut-être pu lire qu’il faut éliminer d’office les vêtements non portés depuis 6 mois ou 1 an. 

Vous avez peut-être même vu des vidéos sur YouTube vous présentant des astuces pour identifier les vêtements que vous n’avez pas porté récemment en replaçant le cintre dans l’autre sens lorsque vous l’avez porté, ou en lui accrochant un signe distinctif.

A mon sens cela ne peut pas constituer un quatrième critère d’élimination car il n’apporte rien de plus aux trois critères précédents. 

Si vous n’avez pas porté un vêtement pendant X temps, c’est qu’il y avait une raison pour cela. Cette cause peut être justement que cela ne vous va pas, ou bien que cela ne vous plaît pas ou bien encore que ce n’est pas en bon état. 

Dans ce cas en suivant ma méthode, vous l’avez déjà éliminé, ou mis  de côté pour le réparer  : par exemple si vous n’avez pas porté cette chemise parce qu’il lui manquait un bouton que vous n’avez jamais eu le courage de recoudre

S’il s’agit d’une autre raison, c’est que le vêtement remplit par hypothèse les 3 critères précédents. 

Et dans ce cas il n’existe pas une multitude d’explications pour ne pas porter un vêtement.

Personnellement, je n’en vois que deux auxquelles on peut facilement remédier :

  •  vous n’avez pas porté ce vêtement parce que vous en aviez oublié l’existence, et vous l’avez retrouvé en faisant le tri, (comme quoi c’était utile !) : il est bien évident que s’il vous va, s’il est en bon état et s’il vous plaît vous allez le garder !
  • vous n’avez pas porté ce vêtement parce qu’il vous manque un autre vêtement pour le porter. Vous n’avez pas le soutien-gorge adapté au décolleté dans le dos de cette jolie petite robe noire et cela vous gêne, ou bien vous n’avez jamais su avec quoi mettre cette tunique jaune moutarde qui vous va pourtant si bien. Il vous suffira d’acheter les vêtements manquants pour pouvoir les porter !

Une autre question souvent posée est la quantité de vêtements. On entend dire aussi « Si vous avez X vêtements du même type ne gardez pas tout  » 

Et en vertu de quoi, s’ils répondent aux 3 critères ?

La quantité n’est pas un critère de sélection. Si elles vous plaisent toutes réellement c’est votre droit le plus strict d’avoir 15 robes noires, même si elles sont identiques, du moment que vous les portez.

Rappelez-vous, moins vous lavez vos vêtements, plus ils durent 😉.

Carreau de ciment Rose-Marron

Après avoir tout essayé, regroupez dans un sac les vêtements que vous ne porterez plus et évacuez-les :

  • donnez-les ou vendez-les s’ils sont en bon état,
  • recyclez-les s’ils sont abîmés. A ce propos j’ai découvert que les bornes « Le relais » sont aussi faites pour recycler. J’avais des scrupules à y déposer des vêtements abîmés parce que je croyais qu’ils étaient donnés, alors que quand ils ne peuvent être donnés ils sont recyclés.

Ce tri seul n’est pas suffisant si vous n’en tirez pas les bonnes conclusions.

C’est ce que nous ferons dans la suite de cet article qui sera consacré à l’analyse des vêtements qui vous restent afin de  votre garde-robe.

A très bientôt et signature - Taupe (9c9394)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright Une maison qui donne des ailes | Mentions légales | Cookies |